Mexico

Autant le dire tout de suite : ON A ADORÉ!!! Mexico, c’est la capitale du pays du même nom pour commencer, mais aussi une ville de près de 23 millions d’habitants! Autant dire qu’on ne savait pas trop à quoi s’attendre… on s’est arrêté à Mexico par curiosité, car tous les mexicains rencontrés pendant notre voyage étaient des gens très chouettes, qui n’ont pas manqué de nous vanter la beauté de leur pays. Et on n’a pas été déçus, loin de là!

Depuis Santiago au Chili, on a donc pris un vol pendant la nuit. Évidemment, comme il n’était pas bien cher, on a cumulé les escales : une première à Montevideo (Uruguay) et la deuxième à Lima (Pérou). On est finalement arrivés le jour d’après en milieu d’après-midi. Depuis l’aéroport, métro jusqu’au centre-ville où se trouve notre hôtel. Unique point noir de notre séjour : il y avait beaucoup de monde dans le métro, car c’était l’heure de pointe. On a du changer plusieurs fois de lignes et lors d’une bousculade pour rentrer dans un wagon, une main s’est retrouvée « par erreur » dans la poche d’Olivier. Heureusement, on avait eu la bonne idée de tout ranger dans les sacs avant. Mais du coup, Elodie n’a pas réussi à se faufiler à temps et à dû prendre le métro suivant… on s’était mis au clair sur le dernier arrêt au préalable! L’hôtel est situé en plein centre-ville, à équidistance des deux grandes places, le Zocalo et l’Alameda, et à un cuadra (= un pâté de maisons) de la zone piétonne. Après dépôt de nos sacs, on ressort pour une balade et goûter pour la première fois à la VRAIE cuisine mexicaine. Un délice!

Les jours suivants se ressemblent dans le rythme, mais pas forcément dans les activités! Pour notre première journée sur place, on a d’abord profité d’une nuit reposante (puisque celle dans les avions/aéroports n’était pas top) et d’un déjeuner dans la chambre. En fin de matinée, rendez-vous devant la cathédrale sur la Place Zocalo pour partir en visite guidée à travers les rues du centre historique. C’est très chouette en Amérique du sud, car il y a dans de nombreuses villes des tours guidés « gratuits », en fait on paye au pourboire. On les conseille vivement, peu importe le lieu! En tout cas pour nous, ça a toujours été super intéressant. Départ donc pour le centre historique… On y apprend que la ville aztèque initiale avait été construite sur un lac. Les colons espagnols, à leur arrivée, l’ont détruite et ont utilisés les pierres de celle-ci pour construire les bâtiments encore visibles à ce jour. Corollaire de tout cela : la ville s’enfonce annuellement de 3 cm! Et certains monuments n’ont rien à envier à la tour de Pise (ou au village de Travers!). On est passés près du Templo Mayor (uniques restes de l’ancienne cité) et son serpent à plumes, du quartier chinois, des arcades des écrivains, des Palacios Bellas Artes / Correo, de la Casa de l’os Azulejos avec ses innombrables faïences et devant le bâtiment duquel James Bond saute dans le film « Spectre ». Encore une anecdote pour ceux qui aurait vu le film… le début de celui-ci se déroule en pleine fête des morts avec un défilé gigantesque! Rien de tel à Mexico avant la sortie du film… mais les gens/touristes ont tellement apprécié cette mise en scène, que le gouvernement met désormais les petits plats dans les grands pour ressembler au plus près au film. Ou quand un James Bond parvient à changer les traditions. On soupe le soir dans un restaurant génial (et super bon!) qui va devenir notre stamm pour les prochaines soirées.

Le jour d’après, ça commence la même chose! On décide d’aller revoir un des lieux découverts le jour d’avant lors de la visite, la pâtisserie Ideal (non, il n’y a pas de fautes d’orthographe, c’est bien son nom!). Mal nous en a pris… hormis le fait qu’il y a des centaines de choses, c’est en plus délicieux. Que la gourmandise sucrée d’Elodie refasse surface, on s’en serait douté, mais que celle d’Olivier s’y mette aussi…. là ça devient carrément dangereux! Et pour cause, on passera finalement tous les jours acheter une petite pâtisserie différente… Départ ensuite pour une balade dans le très beau Parc Chapultepec, avec visite du château et ses multiples petits lacs. Poursuite à pied jusqu’à la statue dorée de l’Ange de l’Indépendance, puis on s’arrête pour grignoter une morce dans le quartier Zona Rosa (= zone rose). Il est appelé ainsi, au départ, pour la couleur de ses bâtiments et, maintenant, pour les commerces et activités qui s’y déroulent (sex-shop, cabaret et maisons en tous genres). Retour en passant par le marché de Medellin, puis par le quartier huppé de Condesa, avant de reprendre le métro jusqu’à la Plaza Garibaldi (elle aussi située tout près du centre). La ville étant quand même assez étendue, on a pas mal pris le métro pour visiter durant cette semaine sur place. Mais bon, à 25 cts le trajet… On soupe dans un restaurant proche de notre hôtel, pas touristique pour un sou pourtant… voilà notre stamm bis!

Cette nouvelle journée, ça change! Lever tôt et départ enauite en métro qu’on prend jusqu’à atteindre le terminal de bus. De là, trajet de 1h30 pour rejoindre le site des pyramides de Teotihuacan. Ouverture à 9h00, on y arrive à 9h30, c’est parfait! Durant tout le jour, on déambulera à travers ce site gigantesque, sans manquer au passage de visiter un musée et de grimper sur quelques pyramides. Parmi celles-ci, les trois plus importantes sont les temples del Sol (= du soleil), de la Luna (= de la lune), et de la Serpiente emplumada (= du serpent à plumes). Un endroit majestueux où l’on se sent tout petit. À une époque, vivaient ici près de 120’000 personnes… et aucun scientifique ne peut dire à ce jour pourquoi tout le monde a disparu si rapidement. Maladie, guerres intestines? Cela reste une inconnue. Retour bus et métro, puis on s’offre des boissons locales rafraîchissantes (jamaïca et horchata), avant le souper dans un de nos stamms.

Nouveau jour, qu’on commence par une balade plus approfondie du centre, notamment autour de la Plaza Zocalo avant de partir en mini-bus local pour la Basilique de Guadalupe. On y arrive à 12h00 à l’heure de la messe et il y a une foule de gens massés là, ainsi que de la musique et des représentations de danse. Du coup, on a été occupés un bon moment sur place! Vue rapide à l’intérieur, balade dans les jardins attenant, puis retour au centre en métro, où Olivier profite de se faire couper les cheveux dans une peluqueria locale. C’est bien difficile de se faire comprendre quand les modes de coupes de cheveux sont si différentes de chez nous! On termine la journée par un tour au marché artisanal de Ciudadela (vraiment sympa pour un marché de ce type, soit dit en passant… pour dire, même Olivier a trouvé chouette), où on craque pour quelques souvenirs. Course sous la pluie pour revenir à l’hôtel, et une fois secs, on ressort pour un souper… on croit que vous avez deviné où!

Après le traditionnel déjeuner en chambre, visite du quartier de Coyoacan. Ça débute par une file d’attente de 45min pour entrer dans la demeure de l’artiste Frida Kahlo. Sont entreposés dans cette belle demeure bleue, plusieurs de ses oeuvres, divers objets personnels et son histoire y est racontée. Elodie a beaucoup aimé… Olivier un peu moins! On vadrouille jusqu’au marché de Comida pour grignoter une morce et profiter d’un moment tranquille sur la place qui le borde. On revient près de l’hôtel où on visite quelques boutiques, avant de souper (…) et de partir se balader voir les bâtiments de nuit!

Dernière journée entière sur place… déjà! On s’en va jusqu’au Parc de Chapultepec où on déguste notre pâtisserie (dont vous connaissez la provenance), avant de s’engouffrer dans le musée d’anthropologie. Magnifique bâtiment de 22 salles (!!!) qui retrace l’évolution de l’homme et des ethnies au Mexique. 4h00 plus tard, on en ressort en s’offrant un licuados (un lait aux fruits) auprès d’un vendeur, avant de se diriger en métro vers le marché populaire de la Merced, tout comme ses alentours. On sera même appelé amicalement plusieurs fois par des locaux qui nous voyaient passer. Après notre traditionnel souper, on part de nuit pour voir le Zocalo et admirer plusieurs vieilles voitures qui paradent.

Après la préparation de nos sacs et un déjeuner de pâtisseries « Ideal », on s’accorde encore une balade dans le centre et au Zocalo où le rassemblement de véhicules anciens est toujours là. Cette fois-ci bien parqués sur toute la place. On reprend nos sacs, puis le métro jusqu’à l’aéroport, sans encombres. Attente interminable pour le check-in, où des gens ont enregistrés avant nous un nombre invraisemblable de sacs et colis divers. Au contrôle de sécurité, oubli de la gourde d’eau d’Elodie qui la finira d’un trait sous les yeux du contrôleur… assez amusé! Petit pique-nique pour patienter pour notre vol en salle d’embarquement. Ça va s’avérer un vol compliqué du début à la fin… Après 30min d’attente dans l’avion, le capitaine nous annonce que trois personnes s’étant enregistrées avec des bagages ne sont pas montées à bord et que, pour des raisons de sécurité, leurs bagages doivent être retrouvés avant de partir… une fois la chose faite, on peut enfin décoller pour un vol ponctué de turbulences et des cris des passagers alarmés. Suivis de leurs cris de joie, une fois les roues posées en terres… cubaines! Et oui, atterrissage à La Havane pour notre ultime pays, mais pas notre ultime étape.

Petit résumé de nos aventures mexicaines : on a adoré la nourriture (quesadillas, tacos, gorditas, sopes, pozones, burritos, enchilladas, etc.), les boissons (surtout le horchata et le café a la olla), les pâtisseries de notre fournisseur officiel Ideal (qu’on recommande sans hésitation à tout un chacun), la gentillesse des mexicains et leur accueil chaleureux face aux touristes que nous sommes et, bien sûr, l’ambiance de la ville et de ses différents quartiers, l’agitation des commerces dans les coins plus populaires. Pour sûr qu’on reviendra faire un tour dans ce pays qui, uniquement grâce à sa capitale, nous a conquis… mais ce sera pour un autre chapitre de notre Histoire (oui, avec un grand H!).

Publicités

2 réflexions sur “Mexico

  1. grand maman 30 mars 2017 / 14 h 13 min

    Bravo pour tous ces commentaires. Que de belles choses vous avez vu. A bientôt et grosses bises.

    J'aime

  2. marylise@bluewin.ch 30 mars 2017 / 21 h 27 min

    Bonjour, Quel voyage ! Et vous voici à CUBA, Oh comme je vous envie j’y suis allée plusieurs fois. LA PERLE DES CARAIBES Tout commence par l’aéroport et les multiples papiers et l ‘attente. Mais Cuba est unique, La Havane sont architecture, les belles voitures et comme les cubains avec RIEN ce sont des génies de faire rouler ces belles américaines aux couleurs vives. Vous avez certainement pu déguster les langustes chez l’habitant. Les cigares ! les belles plages de sables blanc Mais les cartes alimentaires … etc.. combien de restrictions injustes ! C’est Cuba ! Bon voyage et bon retour Un grand MERCI pour tous vos récits Bye bye Marylise ! —-Message d’origine—-

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s