Camaguëy et Santiago de Cuba

En début de journée, on quitte la casa de Sara pour se rendre au terminal des bus. Quelques heures de trajet depuis Trinidad nous emmènent jusqu’à la ville de Camaguëy, surnommée la ville des églises (elle en compte 9). En arrivant, on se rend dans la casa réservée le jour d’avant… comme il n’y a plus de place, on ira finalement dormir chez le fils! Petite balade au centre pour terminer la journée, avec un verre dans un bar et un souper dans une pizzeria! 

On visite un peu mieux le jour d’après en partant à la découverte des différentes églises, en passant de ruelles en ruelles et de places en places. L’ambiance est très sympa et bon enfant, moins de touristes aussi et on a l’impression que les gens sont du coup un peu plus ouvert. On a discuté un bon moment avec un jeune étudiant dans le tourisme sur une place. Il a absolument voulu qu’on lui traduise la phrase que lui avait dite une touriste allemande : « Du bist schön! »… son sourire en disait long ;o) On a grignoté un p’tit truc à midi sur une placette du centre, puis retour à la casa pour reprendre possession de nos affaires. C’est à pied qu’on se rend à nouveau au terminal des bus… ce dernier arrive finalement avec 1h30 de retard sur l’horaire et c’est à 17h00 qu’on lève enfin les voiles. En arrivant à Santiago de Cuba, on était bien contents d’avoir réservé une nouvelle fois en avance. Nos hôtes ont pensé qu’on avait décidé de ne pas loger chez eux… c’est sur que quand on sonne à 23h00, il y a de quoi se poser des questions!

Nuit bien reposante, l’endroit où l’on dort est très calme et, comme toujours, un copieux petit-déjeuner. On soupçonne qu’il y ait un « déjeuner-type » à respecter pour les personnes ayant le papier pour gérer une casa particular… c’est toujours la même chose : café, lait chaud, jus de fruits frais, pain, beurre, confiture et oeufs, au minimum (quelques ajouts suivant les endroits). Du coup, ça nous permet de faire un petit dîner pour tenir jusqu’au soir! Une lessive s’impose… On n’en a pas tellement parlé, généralement on lave tout à la main, avec un lavage en laverie de temps en temps. Et ça a toujours plutôt bien fonctionné, seulement 2 pertes à signaler! Après cela, on part à l’assaut du centre-ville, jusqu’à la Plaza Céspedes, le coeur de la ville, surplombée d’un côté par la Cathédrale, d’un autre par le Museo Diego Velasquez (qui n’est autre que son ancienne demeure et la maison coloniale la plus ancienne de Cuba) et encore par le bâtiment depuis lequel Fidel Castro annonça officiellement la victoire de la révolution le 1er janvier 1959. Balade le long de la rue piétonne Enramadas où l’on assiste à des parties disputées de dominos! On termine par une visite peu nécessaire au musée du rhum (les musées ici… bof!), avant d’aller dans un magasin de la célèbre marque Havana Club. Bien qu’elle soit commercialisée partout dans le monde, c’est aussi la marque phare du pays. On y dégustera des mojitos, concoctés par un jeune barman, troisième d’un concours de préparation de mojitos au niveau national… et qui n’aura pas besoin de se faire prier pour nous raconter pleins de choses sur le rhum. On profite également de faire quelques emplettes pour des souvenirs, avant de souper dans un sympathique restaurant. À noter qu’on avait au préalable renoncer aux services de deux « jineteros » (les rabatteurs locaux, alors que les « jineteras » – filles – sont des cavalières ou escort-girl pour parler franchement) qui nous proposaient des restaurants à touristes où, après avoir vu la carte, on peut confirmer que c’est 5 à 10 fois plus cher qu’ailleurs!
Ça commence de la même façon pour ce deuxième jour, on repart se balader en ville avec comme objectif une visite du Museo del Cuartel Moncada. C’est un lieu historiquement important pour Cuba, puisque c’est ici qu’a eu lieu le premier mouvement insurrectionnel qui allait mettre en marche la révolution cubaine… même si cet épisode s’est terminé tragiquement puisqu’il y a eu plus de 60 morts du côté des rebelles. Les impacts de balles témoignent de la violence des combats. L’endroit est aujourd’hui une école, en plus du musée. Au retour, on s’arrête dans une glacerie locale où on sert les boules de glace avec une tranche de cake pour… 5 centimes! Quand on vous dit qu’il y a une économie à deux vitesses… En passant par les quartiers populaires, on rejoint le cimetière Santa Ifigenia, où repose notamment le corps de Fidel Castro et de nombre d’autres membres de la révolution (la tombe de Ernesto « Che » Guevara est quand à elle située dans la ville de Santa Clara – non-visitée). Retour en ville, harcelés amicalement pour une fois par les bici-taxis qui nous voient marcher. Un cocktail en terrasse, on profite du bon temps, puis retour à la casa pour vous peaufiner nos reportages, dans l’attente du souper.

Publicités

2 réflexions sur “Camaguëy et Santiago de Cuba

  1. grand maman 2 avril 2017 / 18 h 26 min

    Encore une fois merci pour les commentaires et les belles photos. Profitez……. la vie ici est plus calme. On se réjouit de vous revoir. A bientôt et bonne fin de séjour.. Bises…

    J'aime

  2. marylise@bluewin.ch 2 avril 2017 / 18 h 58 min

    Hello, De belles images, cette partie de l’île je ne l’ai pas découvert. Merci pour votre magnifique aventure, je me suis habituée à vous suivre à travers votre splendide voyage, votre enthousiasme, vous avez parcouru, escaladé des montagnes , découverts des endroits isolés. Vous êtes sortis de votre confort pour affronter avec optimiste ce beau voyage. Quel physique. Bravo ! J’imagine que les heures filent avant votre retour. Un grand merci Elodie et Olivier pour votre aventure qui touche à sa fin, vous posez les dernières pièces du puzzle . Meilleurs messages Marylise —-Message d’origine—-

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s